Rechercher

Restauration complète | Fauteuil Voltaire

Lili Tapisserie a été missionnée pour une restauration complète (garniture et couverture) d'un fauteuil #Voltaire : aussitôt dit, aussitôt fait !

Restauration fauteuil Voltaire - résultat fini

Voici une petite rétrospective en image, pour attiser votre curiosité ou vous guider dans un projet similaire 🙃 (pour les détails techniques, nous vous conseillons l'ouvrage de Claude Hache !)

Voila d'où nous sommes partis ! Nous sommes donc sur un modèle de fauteuil "Voltaire" certainement des années 1840, correctement conservé (peu de traces de rouille sur les clous, bois bien sec) avec un dossier qui a été .. hum hum...malmené.


Restauration fauteuil Voltaire carcasse à nue

Notre première opération a été de dégarnir l'ensemble du fauteuil. Pour cela, rien de farfelu : on enlève tout ce qu'on trouve ! Par contre on essaye de l'enlever au plus propre possible pour ne pas abîmer le bois : idéalement un petit pied de biche, un ciseau à dégarnir et un maillet en bois.


On vous passe les différentes "couches" puisqu'on va les voir en détails dans la restauration, mais l'objectif c'est de faire une mise à nue et d'arriver à ça → →

(oui, c'est à ce moment là que la pression monte !)


💡 Conseils : travaillez à hauteur et avec des gants pour protéger votre dos et vos mains 😉


Maintenant qu'on est face à la carcasse de notre fauteuil, la restauration va pouvoir commencer. Dans notre cas, le bois était bien abîmé par endroit.


On commence donc avec la pâte à bois pour combler les trous laissés par les différents clous, on recolle et renforce le dossier fendu et on redécoupe de belles pièces en bois neuves que l'on va coller à la place des anciennes là où la feuillure (l'endroit qui va accueillir nos clous) est trop lésée.


On profite de notre structure à nue pour un peu d'entretien : décirage puis ponçage, vernis.

Et les choses sérieuses commencent : sanglage, guindage !

Pour le sanglage : sangle en jute, sanglage par en-dessous du fauteuil (ne vous méprenez pas : il y a une photo vue de dessous puis une vue de dessus 😉). En termes d'outils : tire sangle, marteau, aiguille courbe.


💡 Conseils : serrez vos sangles entre elles, votre fauteuil gagnera en confort et longévité !


Mise en place des ressorts et couture sur les sangles par le fond (pour les maintenir en place) puis guindage : c'est la pose des cordes qui vont venir mettre et maintenir en compression vos ressorts. C'est un sacré jeu de nœuds qui ne présente pas de difficultés particulière à part de la rigueur !



Restauration fauteuil Voltaire pose toile forte et couture des ressors

On vient ensuite poser une toile forte sur nos ressorts et les coudre par le haut sur cette même toile.


La toile forte va permettre une dernière couche d'uniformité dans les ressorts et de protéger la mousse/le crin de l'abrasion des ressorts. Elle est est donc indispensable au bon vieillissement de votre fauteuil.


La couture par le haut entre les ressorts et la toile forte sert à maintenir les ressorts pour éviter qu'à l'usage ils ne viennent percer la toile forte (ah ces ressorts, on les aime mais on les manipule avec précaution).


En termes d'outils : marteau, aiguille courbe.


Vient ensuite le rembourrage. Dans notre cas, nous sommes sur une restauration semi-traditionnelle : ressorts + mousse. On pose d'abord les profilés (garantissant la forme et maintient du fauteuil) puis la mousse (ici Bultex : confort absolu 😏).

Outils : couteau à pain et colle néoprène


💡 Conseils : vous pouvez faire découper vos mousses sur-mesure (Saint Egreve et le Versoud - dans la région grenobloise) - si vous le faites vous, travaillez avec un masque !


Restauration fauteuil Voltaire mise en blanc de l'assise, pose toile blanche sur l'assise

Dernière étape avant le final : la mise en blanc.


Une fois la mousse posée, on installe une toile blanche, exactement de la même façon qu'on installera notre tissu final. Cela permet une meilleure tenue du tissu final et...un 1er entrainement de pose de tissu !


On appointe (on enfonce des semences qu'à mi parcours) notre toile sur ses 4 côtés de façon à la tendre au maximum. On peut être amenés à désappointer et ré-appointer si besoin ! Une fois l'objectif atteint, on enfonce les semences au maximum et on découpe le surplus de tissu.


N.B : détails techniques → Claude Hache 💛


Après la mise en blanc, c'est le moment de mettre une petite ouate puis notre tissu final et...de recommencer tout le cheminement pour le dossier et les accoudoirs !


Pour le dossier face avant : ici deux sangles en jute dans la largeur en bas du dos, une toile forte, notre profilé, la mousse, la mise en blanc, la ouate et le tissu final.


Pour les accoudoirs : dans notre cas mise en blanc, ouate et tissu final.


Pour le dossier face arrière : une petite ouate et notre tissu final.


La finition ici est faite avec des clous tapissiers (aussi appelés clous décoratifs). Vous trouverez souvent des finitions "double passe poil" ou "galon" (plus rapide à poser) ou bien même des bandes de clous décoratifs factices, clouées ou agrafées.


💡 Conseils : La pose de clous décoratifs est longue et parfois un peu stressante pour les premières fois.

N'hésitez pas à prendre une planche en bois, y tracer une courbe au feutre et vous entraîner sur un support sans enjeux !


Pour le reste : une multitude de conseils et tutos sur Youtube et bien sûr des conseils en direct par ici.


En terme d'outils pour ces dernières étapes : un marteau ! 🔨


Et voila, vous savez tout

💡 Notre meilleur conseil est de ne pas hésiter à vous lancer, c'est en faisant (des erreurs !) que vous apprendrez le plus ! En tout cas, c'est comme ça que nous avons appris 😉


Notre ultime plaisir : savourer le résultat final, le fauteuil restauré dans son environnement ❣️


Encore un grand merci à Anne pour la confiance qu'elle a accordé à Lili Tapisserie pour ce projet de restauration !